Retour à l'accueil  
(212) 5 24 42 23 78 Accueil Contact Français English Español Russian version Polish version
 Etat d'esprit   Contact 


MICE   
 SEMINAIRES, CONVENTION
 INCENTIVES
 TEAM BUILDING
 ECOLODGE C.BERBERES
 VOS EXPEDITIONS
 VOS SOIRÉES FESTIVES
 VOYAGES HAUT DE GAMME
 

WEEK-ENDS SPECIAUX   
 LE MAROC EN COULEURS
 MARRAKECH ET LA COTE
 MARRAKECH EN COULEURS
 ECOLODGE C.BERBERES
 

ESCAPADE   
 GOLF
 EXPEDITION EN BUGGY
 QUAD
 RANDO EN VTT
 TREKKING
 

CIRCUITS A LA CARTE   
 CHOISISEZ VOS ETAPES
 

CIRCUITS EN GROUPES   
 VILLES IMPERIALES
 SUD MAROCAIN
 COMBINES V.IMP / SUD
 EXPEDITION EN 4x4
 

HOTELS   
 MARRAKECH
 AGADIR
 CASABLANCA
 ESSAOUIRA
 RABAT
 FES
 MEKNES
 OUARZAZATE
 TANGER
 ZAGORA
 

RIADS   
 MARRAKECH
 RABAT
 FES
 MEKNES
 ESSAOUIRA
 AGADIR
 TANGER
 OUARZAZATE
 TAROURANT
 ZAGORA
 

ESPACE SECURISE   
 

 

Fes :
Fondée entre 789 sous Idriss II ou 808 par son fils (les deux dates étant contestées), Fès connut des transformations majeures sous différentes dynasties.
La nouvelle cité a accueilli, dès le IXe siècle, des émigrés andalous et kairouanais qui formèrent les premiers habitants composant l'agglomération qui s'est développée sur les deux rives de la rivière oued Fès et donnèrent à la ville son cachet particulier.
Dès le début du XIe siècle, le sultan almoravide Youssef Ibn Tachfine, conquit la ville (1069), unifia les deux quartiers de la ville - le quartier des Andalous et celui des Kairouanais - et fit de Fès sinon sa capitale, du moins la base logistique de ses expéditions militaires en Andalousie. Ibn Tachfine développa la ville en y multipliant les oratoires tout en aménageant le réseau de canalisations. Il construisit moulins, bains, fontaines, hôtelleries (fondouks) et organisa les souks.
En 1145-1146, le premier calife almohade Abdel Moumen la conquit à son tour y dressa les remparts et les principales portes dont celles de Boujeloud.
La dynastie mérinide a fait de Fès sa capitale pendant trois siècles. Abou Youssef fonda, en 1276, Fès-Jdid, cité administrative et militaire. Les différents sultans mérinides y ont élevé un palais, des ouvrages militaires, des mosquées, sans pour autant oublier Fès El Bali (Fès l'ancienne) où ils fondèrent de belles médersa pour loger et former des étudiants venant de différentes régions du Maroc ou de l'étranger. Ils y bâtirent également des mosquées, des zaouïas, des hammams, des fondouks et des demeures privées, dont certaines sont encore conservées de nos jours.
Les Saâdiens dotèrent la ville de borj et embellirent le pôle religieux de la médina, à savoir le sanctuaire d'Al Qaraouiyyine.
La dynastie alaouite a réalisé à Fès El Bali plusieurs ouvrages : la mosquée al-Rcif, la médersa Sharratin, des forteresses, telle la Casbah des Cherarda, des hôtelleries, tels les fondouks Nejjarine, Sagha, etc. et surtout de grandes demeures de notables telle Dar Batha.
La médina de Fès est la ville islamique qui possède l'un des tissus urbains et historiques les plus vastes et qui couvre 130 hectares. On estime à plus de 8 000 les édifices qui y ont une valeur artistique et historique. Certains inventaires établis font état de plusieurs centaines de monuments : 184 lieux de culte, 135 fondouks, 110 palais et demeures.
 Nos produits exclusifs   CGV   Atouts Compétitifs